Page Contexte Module Agriculture

L’agriculture canadienne a toujours été aux prises avec la variabilité du climat. Un climat changeant peut accentuer des défis existants ou en faire émerger de nouveaux tels que des excès d’humidité ou l’introduction de nouveaux ravageurs, en plus de la possibilité d’introduire des cultures avec des besoins en chaleur plus élevés pendant une saison de croissance plus longue et plus chaude. Le module Agriculture de DonneesClimatiques.ca donne un aperçu de plusieurs impacts clés des changements climatiques sur le secteur agricole grâce à des études de cas ainsi que l’accès à des ensembles de données climatiques. Cette page fournit des renseignements généraux sur la façon dont les changements climatiques peuvent affecter l’agriculture canadienne et met en évidence les renseignements clés que l’on peut retrouver dans le module.

Changements climatiques et agriculture

Le secteur canadien de l’agriculture et de l’agroalimentaire représentait environ 12,5% de la main-d’œuvre totale en 20161. Un climat changeant a des répercussions directes sur le secteur agricole, y compris des événements météorologiques extrêmes, une modification du potentiel des cultures, la répartition des ravageurs et la disponibilité en eau2,3, ce qui en fait une priorité de l’inclure sur DonneesClimatiques.ca. Le secteur agricole canadien est habitué à composer avec la variabilité climatique et a déjà mis en œuvre des mesures d’adaptation afin de réduire les risques associés à cette variabilité. L’accès aux données des modèles climatiques peut fournir aux parties prenantes du secteur, une meilleure idée de la façon dont le climat devrait changer dans leur région. Les études de cas présentent  des exemples d’impacts  et d’utilisation des données climatiques pour mieux comprendre l’évolution des risques. L’information disponible sur DonneesClimatiques.ca vise à aider à la prise de décision, à prioriser  les programmes et les décisions d’investissement afin de gérer les risques additionnels liés aux changements climatiques.

Le module Agriculture  de DonneesClimatiques.ca a été élaboré avec la collaboration de divers intervenants et experts du secteur agricole canadien au moyen d’un sondage et activités de consultation. Le module s’adresse à tous les acteurs du secteur agricole et peut aider à la prise de décision en matière d’adaptation et de gestion des risques à long terme.

Bien que le contenu du module se concentre principalement sur les impacts au Canada, la nature mondiale des changements climatiques signifie que leurs impacts dans le monde auront probablement des effets indirects sur l’agriculture canadienne par le biais de changements dans les chaînes d’approvisionnement et le commerce mondial3,4.

DonneesClimatiques.ca fournit des données à partir d’un ensemble de 24 modèles climatiques globaux ayant fait l’objet d’une mise à l’échelle statistique et d’une correction de biais à l’aide de l’ensemble de données observées interpolées sur une grille de 10km selon la méthode ANUSPLIN. Par conséquent, seules les températures minimales et maximales et précipitations, ainsi que plusieurs indices climatiques basés sur ces trois variables, sont actuellement disponibles. Les résultats du sondage indiquent que les répondants ont également besoin de renseignements sur le vent, l’humidité du sol et la couverture de neige. Malheureusement, il n’est actuellement pas possible de fournir ces variables sur DonneesClimatiques.ca.

La section Apprendre de DonneesClimatiques.ca présente de plus amples renseignements sur les ensembles de données historiques, sur la prise de décisions à l’aide de scénarios climatiques et sur les gammes de projections climatiques.

De nombreuses décisions agricoles, en particulier celles prises au niveau de la ferme, se prennent  sur des échelles de temps plus courtes que les 30 prochaines années. Les prévisions météorologiques saisonnières peuvent être consultées sur le site web Données et scénarios climatiques canadiens. Le site Agroclimat et Guetter la sécheresse fournit une variété d’informations sur les conditions de sécheresse actuelles et historiques à travers le Canada. Le site Agrométéo Québec fournit des informations météorologiques (données en temps réel, prévisions, indices agroclimatiques, modèles) adaptées au secteur agricole du Québec.

Contenu module secteur agriculture

Le module Agriculture a été conçu pour fournir des informations sur les enjeux prioritaires du secteur agricole associés aux changements climatiques. L’enquête initiale auprès des parties prenantes a permis d’identifier les variables climatiques et les indices d’intérêt pour le secteur, le format des données et les principaux impacts préoccupants, notamment les conditions météorologiques extrêmes, le potentiel des cultures et la répartition des ravageurs, des mauvaises herbes et des maladies. Les données des modèles climatiques peuvent également être consultées par subdivisions de recensement sur DonneesClimatiques.ca.

Humidité extrême

Les changements dans la fréquence et la sévérité des événements météorologiques extrêmes, y compris les tempêtes de vent, les inondations et les sécheresses, ont probablement les conséquences les plus importantes pour le secteur agricole3,5. En effet, les intervenants ont indiqué dans le sondage que les conditions météorologiques extrêmes ou imprévisibles étaient actuellement le principal impact de la variabilité climatique sur leur travail.

Les fortes pluies peuvent empêcher les agriculteurs d’accéder aux champs, poser des problèmes de drainage et réduire les rendements. Un climat plus chaud et une capacité accrue de rétention d’humidité dans l’atmosphère devraient entraîner une augmentation de fortes précipitations6. DonneesClimatiques.ca fournit des données pour plusieurs indices pertinents à l’évaluation des changements liés à l’excès d’humidité, y compris les précipitations maximales durant un jour et le nombre de jours avec des précipitations quotidiennes totales supérieures aux seuils de 1 mm, 10 mm et 20 mm) Il est possible de personnaliser ce seuil à l’aide de la page Analyser.

La sécheresse est un autre risque important pour l’agriculture auquel il peut être extrêmement difficile de s’adapter et qui entraîner une chute de la productivité des cultures et une pénurie en eau affectant également le bétail et d’autres utilisations. Par conséquent, le module Agriculture inclut l’ajout de l’indice normalisé d’évapotranspiration des précipitations (SPEI) pour des périodes de 3 et 12 mois.

RCP 2.6

RCP 8.5

Décennie
Opacité

Le SPEI fournit une indication du bilan hydrique (précipitations moins évapotranspiration potentielle), en combinant les prévisions sur les changements de température et de précipitations pour donner une indication du risque de sécheresse future. Le module Agricole présente également une étude de cas Sécheresse et agriculture portant sur la sécheresse dans les Prairies.

Durée de la saison de croissance

Divers facteurs climatiques et non climatiques déterminent les activités agricoles dans une région donnée7, parmi lesquels  la durée de la saison de croissance  qui joue un rôle déterminant. Dans le cadre du développement du module, des indices pour les dates du dernier gel printanier et du premier gel automnal ainsi que la durée totale de la saison sans gel ont été ajoutés. L’indice du dernier  gel printanier correspond à  la première date avec une température minimale supérieure à 0°C (avant le 15 juillet) et le premier gel automnal correspond à la première date où la température minimale descend en dessous de 0°C (après le 15 juillet). La saison sans gel est calculée en termes de nombre de jours entre ces deux dates et fournit une indication approximative de la durée de la saison de croissance disponible. La durée totale de la saison de croissance devrait augmenter, conformément aux projections de  réchauffement .

Figure 2. Évolution de la durée de la saison sans gel à Killarney, Manitoba

La longueur de la saison de croissance est l’un des nombreux autres facteurs associés aux changements climatiques qui affectent le potentiel des cultures et des fourrages, notamment des températures plus élevées, des concentrations accrues de CO2 atmosphérique, des unités de chaleur disponibles, la disponibilité en eau, des événements météorologiques extrêmes et, dans les régions côtières, l’augmentation du niveau de la mer2,3. Les répercussions de l’ensemble de ces facteurs sur l’agriculture canadienne est difficile à prédire. L’étude de cas sur la Gestion des risques dans le secteur de la vigne et du vin illustre comment, ces facteurs climatiques et non climatiques,peuvent être pris en compte afin de gérer et de mieux comprendre les risques futurs.

La longueur de la saison de croissance est l’un des nombreux autres facteurs associés aux changements climatiques qui affectent l’aptitude moyenne des cultures et des fourrages, notamment des températures plus élevées, des concentrations accrues de CO2, des unités de chaleur disponibles, la disponibilité en eau, des événements météorologiques extrêmes et, dans les régions côtières, l’augmentation du niveau de la mer2,3. La confluence de ces facteurs sur l’agriculture canadienne est difficile à prédire, bien que l’étude de cas sur la Gestion des risques dans le secteur de la vigne et du vin illustre comment, à de multiples égards climatiques et non climatiques, ils peuvent être pris en compte afin de gérer et de mieux comprendre les risques futurs.

Unités de chaleur et de chaleur extrêmes

L’augmentation des températures moyennes et extrêmes peut avoir divers effets sur la production céréalière et l’élevage. Une chaleur extrême, au-dessus de seuils critiques peut être nuisible au développement des cultures, en particulier pendant les périodes sensibles de la floraison et du développement des grains8. Les températures élevées ou les vagues de chaleur pendant l’été peuvent également avoir des effets néfastes sur le bétail, incluant  un stress thermique pour les animaux, une diminution de la production de lait et de la prise de poids 2. DonneesClimatiques.ca fournit des projections pour divers indices de chaleur extrême, incluant la température annuelle maximale et le nombre de jours où les températures maximales sont au-dessus de 25°C, 27°C, 29°C, 30°C et 32°C. Les projections de plusieurs indices liés aux vagues de chaleur peuvent être personnalisés  à l’aide de la page Analyser.Des conditions plus chaudes partout au Canada affectent également les unités de chaleur disponibles pour le développement des cultures. Les degrés-jours de croissance décrivent la quantité de chaleur disponible pour la croissance des cultures en cumulant les degrés-jours lorsque les températures moyennes quotidiennes dépassent un seuil donné. Les besoins en chaleur diffèrent selon les cultures (abordés plus en détail dans l’étude de cas sur la Gestion des risques dans le secteur de la vigne et du vin). Par conséquent des projections de degrés-jours de croissance sont donc disponibles sur DonneesClimatiques.ca pour des seuils de températures de 0°Ce 5°C et 10°C. Il est possible de personnaliser ce seuil à l’aide de lapage Analyser.

Figure 3. Évolution des degrés-jours de croissance (base 10°C) à Antigonish Landing, Nouvelle-Écosse

Les unités thermiques disponibles affectent également la répartition des ravageurs, des mauvaises herbes et des maladies. Des conditions plus chaudes peuvent permettre  une meilleure survie hivernale, le développement de plusieurs générations en une année et l’expansion de l’aire de répartition de certains ravageurs. Cette question est examinée plus en détail dans l’étude de cas sur Lutte contre les ravageurs des cultures . Tout comme pour les cultures, les besoins en chaleur pour le développement des ravageurs varient selon les espèces. La page l’outil d’analyse sur DonneesClimatiques.ca comprend un outil Degrés-jours au-dessus des valeurs sur la page Analyser permet de personnaliser les seuils pour les projections du calcul de degrés-jours.

Prochaines étapes

Le module Agricole a été développé à partir des commentaires reçus des intervenants du secteuragricole. DonneesClimatiques.ca va continuer de solliciter leurs commentaires sur ce module et d’ajouter du nouveau contenu et des indices climatiques. Veuillez remplir le formulaire de Rétroaction sur DonneesClimatiques.ca si vous avez des commentaires sur le contenu actuel ou des idées pour des études de cas supplémentaires, des indices climatiques ou des ensembles de données pertinents que vous aimeriez voir ajouter au module Agriculture.

Références

  1. Agriculture and Agri-Food Canada. (2020): An Overview of the Canadian Agriculture and Agri-Food System 2017. Online: https://www.agr.gc.ca/eng/canadas-agriculture-sectors/an-overview-of-the-canadian-agriculture-and-agri-food-system-2017/?id=1510326669269
  2. Warren, F.J. (2004): Agriculture. In: Lemmen, D.S. and Warren, F.J. (Editors). Climate Change Impacts and Adaptation: A Canadian Perspective. Natural Resources Canada: Ottawa, Ontario. 51-70 p. ISBN: 0-662-33123-0
  3. Kulshreshtha, S. (2019): Resiliency of Prairie Agriculture to Climate Change. In: Climate Change and Agriculture. DOI: 10.5772/intechopen.87098
  4. Dellink, R., Hyunjeong, H., Lanzi, E., & Chateau, J. (2017): International trade consequences of climate change. OECD Trade and Environment Working Papers, 2017/01, OECD Publishing, Paris. DOI: 10.1787/9f446180-en
  5. Sauchyn, D., Davidson, D., & Johnston, M. (2020): Prairie Provinces; Chapter 4. In: Warren, F.J., Lulham, N. and Lemmen, D.S. (Editors). Canada in a Changing Climate: Regional Perspectives Report. Government of Canada, Ottawa, Ontario. Online: https://changingclimate.ca/regional-perspectives/chapter/4-0/
  6. Cannon, A.J., Jeong, D.I., Zhang, X., & Zwiers, F.W. (2020): Climate-resilient buildings and core public infrastructure 2020: an assessment of the impact of climate change on climatic design data in Canada. Prepared for: Environment and Climate Change Canada. http://publications.gc.ca/collections/collection_2021/eccc/En4-415-2020-eng.pdf
  7. Bradshaw, B., Dolan, H., & Smit, B. (2004): Farm-level adaptation to climatic variability and change: Crop diversification in the Canadian Prairies. Climatic Change, 67: 119-141. DOI: 10.1007/s10584-004-0710-z
  8. Qian, B., Jing, Q., Bélanger, G., Shang, J., Huffman, T., Liu, J., & Hoogenboom, G. (2018): Simulated canola yield responses to climate change and adaptation in Canada. Biometry, Modeling & Statistics, 110, 133–146. https://doi.org/10.2134/agronj2017.02.0076