Agriculture

L'agriculture canadienne a toujours été aux prises avec la variabilité du climat. Un climat changeant peut accentuer des défis existants ou en faire émerger de nouveaux tels que des excès d'humidité ou l'introduction de nouveaux ravageurs, en plus de la possibilité d'introduire des cultures avec des besoins en chaleur plus élevés pendant une saison de croissance plus longue et plus chaude. Le module Agriculture de DonneesClimatiques.ca donne un aperçu de plusieurs impacts clés des changements climatiques sur le secteur agricole grâce à des études de cas ainsi que l'accès à des ensembles de données climatiques.

Contexte

Les changements dans le potentiel des cultures, la répartition des ravageurs et les événements météorologiques extrêmes sont parmi les principaux impacts des changements climatiques pour le secteur agricole. Cette page donne un aperçu de la façon dont un climat changeant peut affecter l’agriculture canadienne ainsi que des informations pertinentes disponibles sur DonneesClimatiques.ca.

Études de cas

Lutte contre les ravageurs des cultures

Le développement des insectes est généralement lié à la température. Par conséquent, les changements climatiques pourront accentuer les dommages aux cultures.

Gestion des risques dans le secteur de la vigne et du vin

Les changements climatiques présentent plusieurs opportunités et risques pour le secteur agricole canadien. Le succès de l’agriculture d’année en année dépend également de plusieurs facteurs non climatiques.

Sécheresse et agriculture

Les sécheresses peuvent causer beaucoup de dégâts, en particulier dans des secteurs sensibles tels que l’agriculture.

Ressources sectorielles

Analyser

Pour les indices non inclus dans la liste des variables précalculées, la page Analyser peut être utilisée pour créer des indices personnalisés, par exemple des degrés-jours de croissance supérieurs à 14 °C.

Subdivisions de recensement

Les données climatiques peuvent être obtenues par subdivision de recensement via la page Variables.

Zone d’apprentissage

Vous trouverez de plus amples informations sur l’utilisation des données climatiques ou la sélection d’un ensemble de données historiques pertinent, dans la zone d’Apprentissage.

Variables pertinentes

Examinez les variables pour savoir comment les données ont été utilisées pour influencer les décisions liées au climat dans des contextes spécifiques.

Le nombre de jours avec Tmax > 30°C décrit le nombre de jours où la température maximale diurne est supérieure à 30°C. Cet indice donne une indication du nombre de jours chauds au cours de la période sélectionnée.

Les températures élevées sont importantes. Elles déterminent si les plantes et les animaux peuvent prospérer, ils limitent ou permettent les activités de plein air, définissent la façon dont nous concevons nos bâtiments et nos véhicules, et déterminent notre utilisation du transport et de l’énergie.

Cependant, lorsque les températures sont très chaudes, les gens – particulièrement les personnes âgées – sont plus susceptibles de souffrir d’épuisement par la chaleur et de coup de chaleur. Plusieurs activités extérieures deviennent dangereuses, voire impossibles, lors de températures très élevées.

Description technique :

Le nombre de jours avec une température maximale (Tmax) supérieure à 30°C.

Utilisez l’option du menu Variables pour afficher les valeurs annuelles, mensuelles ou saisonnières de cet indice.


La date du dernier gel printanier qui marque le début approximatif de la saison de croissance des cultures et des plantes sensibles au gel. Lorsque la température la plus basse de la journée reste supérieure à 0°C pendant un jour consécutif (avant le 15 juillet), la date de la dernière gelée de printemps est établie.

Description technique :

La date printanière après laquelle il n’y a aucune températures minimales quotidiennes pendant la saison de croissance, inférieures à 0 C (Tmin > 0 C). Étant donné que cette variable est largement utilisée pour évaluer le début de la saison de croissance dans le sud du Canada, la date la plus éloignée possible pour un gel printanier a été fixée au 15 juillet.

Utilisez l’option du menu Variables pour afficher les valeurs sur une carte.


La date du premier gel automnal qui marque la fin approximative de la saison de croissance des cultures et des plantes sensibles au gel. Lorsque la température la plus basse de la journée est inférieure à 0°C pendant un jour consécutif (après le 15 juillet), la date de la première gelée d’automne est établie.

Description technique :

La première date de l’automne (ou tard l’été) où la température minimale quotidienne est inférieure à 0°C (Tmin < 0°C).

Étant donné que cette variable est largement utilisée pour évaluer la fin de la saison de croissance dans le sud du Canada, la date la plus hâtive possible pour un gel automnal a été fixée au 15 juillet.

Utilisez l’option du menu Variables pour afficher les valeurs sur une carte.


La Précipitation maximale durant 1 jour indique la plus grande quantité de précipitations (pluie et neige combinées) tombant dans une seule journée (24 heures). Cet indice est communément appelé la « journée la plus pluvieuse de l’année ».

Une très grande précipitation maximale durant 1 jour pourrait être le résultat d’un court, mais intense événement de précipitations comme une tempête ou parce qu’une quantité modérée de neige/pluie tombe sans arrêt toute la journée plutôt que tout d’un coup. Les précipitations de courte durée et très intenses peuvent causer des inondations soudaines, particulièrement dans les centres urbains où les drains peuvent être submergés. Les chutes de neige intenses peuvent perturber les transports terrestres alors que les chutes de neige très intenses peuvent endommager les immeubles.

Description technique :

Les précipitations maximales qui tombent lors d’un seul jour pour la période sélectionnée.

Utilisez l’option du menu Variables pour afficher les valeurs annuelles, mensuelles ou saisonnières de cet indice.


L’indice normalisé d’évapotranspiration des précipitations (SPEI) est un indice de sécheresse basé sur la différence entre les précipitations (P) et l’évapotranspiration potentielle (PET). Les valeurs négatives (positives) indiquent un déficit en eau (excédent).

SPEI-12 décrit le SPEI du mois sélectionné dans le menu déroulant et des 11 mois précédents. Par exemple, pour consulter les valeurs annuelles du SPEI, sélectionnez décembre dans le menu déroulant. Les valeurs SPEI affichées seront celles de décembre et des 11 mois précédents (Janvier à novembre).

La sécheresse peut se produire sur une variété d’échelles de temps et les impacts dépendront de l’étendue et de la durée de la sécheresse. La sécheresse affecte la disponibilité de l’eau, qui est d’une importance particulière pour l’agriculture et la production d’hydroélectricité.

Utilisez l’option de menu Variables pour afficher toute période de 12 mois pour cet indice. N’oubliez pas de sélectionner le dernier mois de la période de 12 mois choisie dans le menu déroulant.


Les degrés-jours de croissance (DJC) offrent un index représentant la quantité de chaleur disponible à la croissance et la maturation des plantes et insectes. Lorsque la température moyenne quotidienne est supérieure à la température identifiée comme le seuil, les degrés-jours de croissance sont accumulés (voir Degrés-jours ci-dessus). Pour les cultures fourragères et pour le canola, une température seuil de 5°C est généralement utilisée.

Description technique :

Le nombre de degrés-jours accumulés au-dessus d’une température seuil de 5°C au cours de la période sélectionnée.

Utilisez l’option du menu Variables pour afficher les valeurs annuelles, mensuelles ou saisonnières de cet indice.

Visitez la page Analyser pour calculer les degrés-jours en utilisant différents seuils de température.