Nouveau sur DonneesClimatiques.ca : Données IDF tenant compte des changements climatiques

Les épisodes de précipitations intenses peuvent produire de grandes quantités de pluie dans un court laps de temps. Cette pluie peut submerger les collecteurs d’eaux pluviales, inonder les sous-sols, emporter les ponts et les routes, et déclencher des glissements de terrain. Pour réduire le risque de ces impacts, les ingénieurs, les hydrologues, les planificateurs et les autres décideurs ont besoin d’informations précises sur les événements pluvieux extrêmes. Les données IDF sont une source importante d’ informations.

IDF signifie intensité, durée et fréquence. Comme leur nom l’indique, les données IDF présentent des informations sur la fréquence à laquelle un lieu connaît des événements pluvieux d’intensité et de durée variables. Traditionnellement, les informations IDF (tableaux et graphiques) sont développées à partir de données historiques des taux de précipitations. Cependant, les informations IDF basées uniquement sur les données historiques ne sont pas adaptées pour la compréhension des risques futurs. De plus, comme notre climat est déjà en train de changer, les données historiques IDF peuvent même ne pas être appropriées pour le présent.

Nous sommes très heureux d’annoncer le lancement sur DonneesClimatiques.ca de nouvelles données IDF qui tiennent compte de l’influence des changements climatiques. Ces nouvelles données ont été calculées à l’aide de la méthode de mise à l’échelle de la température décrite dans cet article de la Zone d’apprentissage.

Qu’est-ce que la mise à l’échelle de la température ? Et comment accéder à ces nouvelles données et les utiliser de manière appropriée ? L’article de ce blogue se penche sur ce nouvel ensemble de données très riche pour répondre à ces questions.

Tout d'abord, un peu plus d'informations sur la modélisation des précipitations extrêmes

Les changements climatiques ont intensifié les épisodes de précipitations extrêmes en Amérique du Nord, une tendance qui devrait se poursuivre à l’avenir. Cependant, en raison des défis décrits dans notre document d’introduction aux changements climatiques et aux précipitations extrêmes, les modèles climatiques ont des limites dans leur capacité à simuler les événements pluvieux de courte durée.

Heureusement, tout porte à croire que fondamentalement, l’intensité des précipitations extrêmes – pour une gamme de paramètres de précipitations extrêmes – est liée très étroitement à la température : plus la température augmente, plus l’intensité des précipitations augmente, par un facteur général d’environ 7% pour chaque augmentation de 1°C (voir l’introduction aux changements climatiques et aux précipitations extrêmes pour plus d’informations sur cette relation).

Cette formule est très efficace malgré sa simplicité, car elle permet de faire des estimations futures des précipitations extrêmes à partir des projections de température, qui sont beaucoup mieux simulées par les modèles climatiques mondiaux. L’expression des variations relatives des précipitations extrêmes en fonction du réchauffement est souvent appelée « mise à l’échelle des températures ». Elle est aussi parfois appelée « relation de Clausius-Clapeyron« .

Comment accéder aux informations sur les IDF avec la mise à l'échelle pour les changements climatiques sur DonneesClimatiques.ca ?

L’accès aux nouvelles données est facile. Les utilisateurs n’ont qu’à explorer la carte des stations IDF – qui se trouve également sous Données des stations dans le menu Variable – et à cliquer sur une station qui les intéresse. Une fenêtre pop-up s’ouvre alors, qui contient un certain nombre de produits IDF différents dans des dossiers zippés, y compris des informations historiques sur les IDF, des ensembles de données complets et un ensemble de données « Quick Start ».

En prévision de la publication des données CMIP6 plus tard cette année sur DonneesClimatiques.ca – la dernière phase du projet « Coupled Model Intercomparison » – nous publions les données IDF avec la mise à l’échelle pour les changements climatiques pour CMIP5 et CMIP6. L’équipe de DonneesClimatiques.ca vous recommande d’utiliser CMIP6 pour les nouveaux travaux nécessitant des projections climatiques futures; les projections CMIP5 sont toujours valides et il n’est pas nécessaire de refaire les travaux qui utilisaient ces projections.

Les fichiers ZIP CMIP5 et CMIP6 contiennent la documentation technique et quatre dossiers chacun, avec les données historiques et un pour chaque scénario futur (voir notre article sur les scénarios futurs pour en savoir plus). Chaque dossier contient à son tour plusieurs fichiers CSV, qui peuvent être ouverts dans Microsoft Excel. Chaque fichier CSV contient des données dont la moyenne est calculée sur des périodes de 30 ans. Par exemple, le fichier CSV intitulé « MELFORT_4055079_52.82_104.6_rcp85_2071-2100.csv » contient des données moyennées sur la période 2071-2100.

Le jeu de données CMIP6 Quick Start ne fournit que cinq fichiers CSV au total : les données historiques IDF, les données du milieu du siècle (2041-2070) et de la fin du siècle (2071-2100) pour les scénarios d’émissions modérées et élevées.

Comment lire et interpréter ces données

Une fois que vous avez appris comment ces feuilles de calcul sont organisées, la lecture des données est simple. Les lignes sont organisées en fonction de la durée des précipitations (c’est-à-dire un événement pluvieux de 5 minutes, 10 minutes, 30 minutes, 1 heure, etc.) et les colonnes en fonction de la période de retour, qui représente la fréquence d’occurrence (pour en savoir plus sur la période de retour, consultez notre article sur les courbes IDF). Les valeurs à l’intérieur des cellules de la feuille de calcul contiennent les intensités des précipitations, ou le taux de précipitation exprimé en mm/h.

Dans l’exemple ci-dessous, une intensité de pluie de 34 mm/h, persistant pendant 1 heure, devraient se produire une fois tous les 100 ans en moyenne, dans ce scénario futur et cette période future.

Quelles sont les meilleures pratiques pour utiliser ces données ?

Nous avons établi une liste de points importants à garder à l’esprit lors de l’utilisation des valeurs IDF.

Il est également important de reconnaître l’incertitude des projections climatiques futures, c’est pourquoi les données basées sur des scénarios et la médiane de l’ensemble ainsi que les 10e et 90e percentiles sont fournis. Ensemble, ils montrent la gamme des événements pluvieux futurs possibles, dans une gamme de futurs climatiques possibles. La prise de décision basée sur le risque peut être utilisée pour choisir la valeur des précipitations extrêmes futures qui est la plus appropriée pour les seuils de risque de votre bien.

Si vous avez besoin d’un soutien supplémentaire concernant les informations sur les IDF, veuillez consulter la zone d’apprentissage de DonneesClimatiques.ca. Les utilisateurs y trouveront des modules d’apprentissage consacrés aux courbes IDF, y compris les meilleures pratiques et les mises en garde lors de l’examen des valeurs IDF avec la  mise à l’échelle pour les changements climatiques. Pour toute aide supplémentaire, veuillez contacter le bureau d’assistance de CCCS.

Et nous aimerions beaucoup avoir votre avis. Utilisez-vous ces informations pour prendre des décisions fondées sur le climat? Qu’est-ce qui pourrait rendre ces informations plus utiles pour vous ? Prenez le temps de nous envoyer un courriel avec vos opinions, et partagez ce dossier avec vos collègues.